Pierre Schoentjes

Pierre Schoentjes holds a full professor position at Ghent University, where he teaches French literature. As a specialist in irony (Poétique de l’ironie, Seuil, 2001; Silhouettes de l’ironie, Droz, 2007) and (First) World War literature (Fictions de la Grande Guerre, Classiques Garnier, 2009; La Grande Guerre: Un siècle de fictions romanesques, Droz, 2008; « J’ai tué » Violence guerrière et fiction, Droz, 2010), he analyses 20th- and 21st-century literature in a European perspective. Pierre Schoentjes has a keen interest in contemporary French literature. In close collaboration with an international team, he has launched an electronic publication on this topic: the Revue critique de fixxion française contemporaine. His most recent work is dedicated to ecopoetics. He has recently published Ce qui a lieu: Essai d’écopoétique, Paris, Wildproject, 2015, which has been awarded the Prix Vossaert 2016 of the Belgian Académie Royale de Langue et Littérature Française. Prof. Pierre Schoentjes is also a member of the jury for the “Prix du roman écologique” (Pré), and he is the main promoter of the project  “Literature, Environment and Ecology. An ecopoetic approach to contemporary French, germanophone, anglophone, and Italian narrative prose” at Ghent University.

Ecopoetical Bibliography

Pierre Schoentjes, « Hedendaagse portretten van de milieuactivist als fanaticus. Levert geslaagde satire ook goede Franse literatuur op? » in Dietsche Warande & Belfort, n° 165,  vol. 1, 2020, p. 69-81.

Pierre Schoentjes, « “Trois rivières pour un même poisson , chacun projetant sa propre histoire”. Romans du saumon en perspective », in Marinella Termite (ed), Mots de faune, Macerata, Quodlibet, 2020, p. 105-115.  

Pierre Schoentjes, « Nature et environnement: enjeux pour l’enseignement de la littérature française contemporaine », in: Enseignement et apprentissage de la littérature, Leila Medjahed, Abdelhamid Kridech, Farid Benramdane éds, Alger, Editions CRASC, 2018, p. 77-91.

Pierre Schoentjes, « De la guerre aux années hippies: pacifisme, retour à la terre et écologie chez Exbrayat », Krisis, 49, décembre 2018, p. 101-117.

Pierre Schoentjes, « Notre planète dans un kaléidoscope : Autour du monde : environnement et responsabilité », Écrire le contemporain : sur l’œuvre De Laurent Mauvignier, éd. Michel Bertrand, Aix-en-Provence, Publications de L’Université de Provence, 2018, p. 91–102.

Pierre Schoentjes, « Faire le job à Agbogbloshie. Guillaume Poix, Les fils conducteurs », Critique. Revue générale des publications françaises et étrangères (Paris), Tome LXXIV – N° 859, décembre 2018, p. 1052-1063.

Pierre Schoentjes, « ‘Où sont passés les géants gracieux, les rois de la mer ?’. Le règne du vivant d’Alice Ferney : La vie de saint magnus », États des lieux dans les récits français et francophones des années 1980 à nos jours, sous la dir. de Yves Laurichesse et Sylvie Vignes, vol. 372, Paris, Classiques Garnier, 2018, p. 11–32.

Pierre Schoentjes, « Paysages toxiques : Pollution, déchets et atteintes à l’environnement dans la littérature contemporaine », Kultur – Landschaft – Raum. Dynamiken literarischer Inszenierungen von Kulturlandschaften, 2018, p. 165-182.

Pierre Schoentjes, « Les ciels de Rolin : la spectaculaire et dérisoire beauté du monde », éd. Gunther Anders, Europe. Revue littéraire mensuelle, 2017, p. 90–101.

Pierre Schoentjes, « Ironie, écologie et écriture de la nature : vers un nouveau cosmopolitisme », Romans et récits français, entre nationalisme et cosmopolitisme, sous la dir. de Anne Cadin et al., Paris, Classiques Garnier, 2017, p. 519–539.

Pierre Schoentjes, « ‘L’entomologie sauvage’  de Nicolas Bouvier : l’ironie et l’effroi », Acta Fabula, 2017, [s.p.], < https://www.fabula.org/colloques/document4376.php>.

Pierre Schoentjes, « Solitaires dans la nature. ‘L’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art’ », Les Temps Modernes, 695, 4, 2017, p. 141–166.

Pierre Schoentjes, « L’écopoétique : quand «terre » résonne dans « littérature » », L’analisi linguistica et letteraria, 24, 2, 2016, p. 81-88.

Pierre Schoentjes « Comment raconter des histoires plus naturelles, in: Histoires naturelles des animaux, XX-XXIe siècle, A. Romestaing & A. Schaffner éds, Paris, Presses Sorbonne nouvelle, 2016, p. 231-242.

Pierre Schoentjes, « Nature, technologie et écriture : naissance d’un ouvrage d’art », in Carnet de Chaminadour, « Maylis de Kerangal sur les grands chemins de Claude Simon »,  2016, p. 79-99.

Pierre Schoentjes, « La nature à l’échelle du texte : quelques considérations sur le lieu », éds Vincent Verselle et Joël Zufferey, Études des Lettres, 1-2, 2015, p. 65-79.

Pierre Schoentjes, Ce qui a lieu : Essai d’écopoétique, Paris, Wildproject, 2015.

Pierre Schoentjes, Anne Simon, Alain Romestaing, « Essor d’une conscience littéraire de l’environnement », éds Pierre Schoentjes et Anne Simon, Revue critique de fixxion française contemporaine (Gand), 11, 2015, p. 1–5, https://www.revue-critique-de-fixxion-francaise-contemporaine.org/rcffc/article/view/fx11.01/996 .

Pierre Schoentjes, Anne Simon, Alain Romestaing éds., « Écopoétiques », Revue critique de fixxion française contemporaine, 11, 2015, https://www.revue-critique-de-fixxion-francaise-contemporaine.org/rcffc/issue/view/21/showToc .

Pierre Schoentjes, « Littérature et environnement: écrire la nature » , Narrations d’un nouveau siècle : romans et récits français (2001-2010), éds Barbara Havercroft et Bruno Blanckeman, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2013, p. 117–129.

Pierre Schoentjes, « ‘Quand le sol s’est glissé sous l’image’: 14-18: écrire l’histoire, dire la nature », Fins de la littérature : historicité de la littérature contemporaine, éds Dominique Viart et Laurent Demanze, Paris, Armand Colin, 2013, p. 151–163.

Pierre Schoentjes, “War: “A railway running across a picturesque mountain scene”: images of nature in the literature of the great war”,  Journal of war and culture Studies, 6(2), 2013, p. 141–153.

Pierre Schoentjes, « Animalité et écriture de la nature: pouvoir de la fiction », Contemporary French and Francophone studies, 16(5), 2012, p. 645–653.

Pierre Schoentjes, « L’écriture et ‘la forêt’,  Verbum, 13(2), 2012, p. 337–353.

Pierre Schoentjes, « Texte de la nature et nature du texte: Jean-Loup Trassard et les enjeux de l’écopoétique en France », Poétique, 164, 2010, p. 477–494.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This