Pierre Schoentjes

Nos regards se sont croisés 

La scène de la rencontre avec un animal 

Marseille, Le Mot et le reste, 2022 

192 pages,17 €

 

Si on excepte les animaux de compagnie, les bêtes sont absentes de la vie quotidienne dans les sociétés occidentales prospères. Or, c’est aussi par le contact direct avec les animaux que nous nous définissons comme humains, par la compréhension de ce qui nous lie à eux et ce qui nous différencie. Cet essai interroge ce lien intime à partir d’une scène présente dans nombre de textes littéraires: la rencontre entre animaux humains et non humains. Basé sur une vaste enquête qui explore le champ littéraire du dernier siècle, ce livre s’efforce de dégager la manière dont l’écriture fait écho à l’empathie qui s’exprime envers les animaux et notamment à l’importance des rencontres comme déclencheurs d’un engagement fort en faveur des droits des animaux et de l’écologie au sens large.

Pour en savoir plus et pour acheter le volume visitez le site de l’éditeur:    https://lemotetlereste.com/litteratures/nosregardssesontcroises/ 

Mercantour Col de Fenestre (2474 m, le 10 juillet 2018) © Marion Schoentjes

**

Pierre Schoentjes est professeur à l’Université de Gand, où il enseigne la littérature française. Spécialiste de l’ironie (Poétique de l’ironie, Seuil, 2001) et de la représentation littéraire de la (Grande) guerre (Fictions de la Grande Guerre, Classiques Garnier, 2009), il interroge la littérature des 20ème et 21ème siècles dans une perspective européenne. S’intéressant de près à la littérature de l’extrême contemporain, il a lancé une revue internationale : Fixxion. Ses travaux actuels portent sur le contemporain et sur l’écopoétique : Ce qui a lieu. Essai d’écopoétique (Wildproject, 2015) a fondé un nouveau champ d’étude. Poursuivant ses recherches sur les rapports entre littérature et environnement, il a publié Littérature et écologie. Le Mur des abeilles (Corti, 2020). Il a également fait paraître une étude sur le premier écologiste de la littérature française: Écrire la nature, imaginer l’écologie. Pour Pierre Gascar (Droz, 2021).

Pin It on Pinterest

Shares
Share This